Oser promettre

par | Déc 24, 2020 | Vie professionnelle

Lors de l’exercice de mes fonctions en qualité de directrice de pôle habitat et vie sociale, au sein d’une grande association œuvrant dans le champ du handicap, j’ai eu l’opportunité de m’exprimer sur le thème de la promesse.

En latin, promittere souligne la dynamique de « mettre en avant ». En grec, « promettre » c’est l’idée de « tenir par-dessous » qui prévaut. Une dualité sémantique donc. Quelle acception retenir lors de son recours dans un contexte managérial ?

Cette interview a constitué un bel espace d’expression, offert au sein de la revue Direction(s), pour nommer ce qui semble parfois complexe à définir, à énoncer, à tenir, voire de reconnaître qu’elle ne pourra l’être.

Considérant, par ailleurs, que c’est aussi parce qu’elle se tente, qu’elle se réalise.

L’idée de l’essai, de l’ajustement et de la souplesse. Ne pas s’accrocher mais modifier, composer, créer, défaire et recommencer. Avec chacun, tous ensemble selon une visée éclairée. Là, se manifeste la promesse et ses lendemains.

Je partage avec vous cette réflexion appréhendée sous un angle managérial et retranscrite dans cet article.

J’ajoute qu’à la promesse formulée, il existe, aussi, l’énoncé selon lequel, chacun est riche de promesses.

Ce caractère si pur, si noble, si sensible, qui a tenu toutes les promesses de l’enfance.

Barbara Juliane von Krüdener, Valérie, 1803

Vous souhaitez vous exprimer sur les souffrances que vous éprouvez en raison de vos modifications de travail et/ou vous souhaitez en qualité d’employeur soutenir les salariés au déploiement de ces nouvelles organisations afin que les équilibres et place de chacun soient restaurés, je vous invite à me contacter.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.