Écriture expressive : qu’est-ce que c’est ?

par | Nov 20, 2020 | Réflexions

Les émotions sont « un ensemble de variations épisodiques dans plusieurs composantes de l’organisme en réponse à des événements évalués comme importants pour l’organisme » (Scherer, 2001). L’émotion est multidimensionnelle et elle comporte cinq composantes :

  1. une composante d’évaluation cognitive des stimuli ou des situations, permettant le déclenchement et la différenciation des émotions, et qui serait partie intégrante du processus émotionnel
  2. une composante physiologique (changements corporels)
  3. une composante d’expression motrice, tant au niveau de l’expression faciale et vocale, que dans la posture et la gestuelle
  4. une composante motivationnelle incluant les tendances à l’action (par exemple, approche et évitement)
  5. une composante de sentiment subjectif qui reflète l’expérience émotionnelle vécue, et qui serait la réflexion des changements se produisant dans toutes les composantes (Scherer, 1993).

L’écriture expressive s’inscrit dans le champ de la psychologie cognitive et constitue une technique de thérapie cognitivo-comportementale. Elle représente également un matériau permettant d’étudier de façon expérimentale les relations entre les émotions et la pratique de l’écriture en tenant compte, non seulement de l’effet de l’une sur l’autre, mais également des conséquences produites sur le rédacteur lui-même (Piolat & Bannour, 2010). L’étude des effets de l’écriture sur l’état émotionnel du rédacteur a été en premier utilisée dans le champ de la psychologie de la santé et de la psychologie clinique. La mise en lumière du bienfondé de la confession à l’entourage suite à un événement traumatique proposée par Pennebaker a initié les recherches sur la pratique de l’écriture.

Cette thérapie émotionnelle par l’écriture consiste à écrire en relatant un évènement autobiographique. Ce dernier a généré des émotions qui se manifestent au travers des mots du champ de l’affect présents dans la rédaction produite. Par ailleurs, l’appréhension à écrire a été définie comme une construction cognitivo-émotionnelle (Daly & Miller, 1975) qui influence les performances en écriture. Elle a des répercussions sur la personnalité, l’estime de soi et le vécu tant professionnel que personnel.

Vous souhaitez vous exprimer sur les souffrances que vous éprouvez en raison de vos modifications de travail et/ou vous souhaitez en qualité d’employeur soutenir les salariés au déploiement de ces nouvelles organisations afin que les équilibres et place de chacun soient restaurés, je vous invite à me contacter.

0 commentaires